>À la une

France 25 / 04 / 2018

Retraites : la concertation sur la réforme est lancée

La concertation sur la réforme des retraites est sur les rails. Du 17 au 27 avril, le Haut commissaire à la réforme, Jean-Paul Delevoye, reçoit les organisations syndicales et patronales. FO, reçue la semaine dernière, a redit son opposition à un régime unique et à une remise en cause du statut de la fonction publique.

Le Haut commissaire à la réforme des retraites désigné par le gouvernement, Jean-Paul Delevoye, avait déjà rencontré les interlocuteurs sociaux fin novembre, pour une première prise de contact. Mais cette fois, les premières consultations officielles avec les organisations syndicales et patronales sur la réforme des retraites, entamées le 17 avril, se tiennent jusqu’au 27 avril.

Le calendrier dévoilé

Le Haut commissaire à la réforme, Jean-Paul Delevoye a dévoilé le calendrier du gouvernement. La concertation va se poursuivre jusqu’à l’automne. Jusqu’en juillet, les échanges porteront sur la définition du « système cible », c’est-à-dire sur le nouveau système de retraite, sur les aspects redistributifs et solidaires, ainsi que sur les droits familiaux et l’égalité hommes-femmes.

Objectif : une loi en 2019

Dans un second bloc de discussions, à partir de septembre, il sera question de l’architecture et de la gouvernance du nouveau système. L’objectif du gouvernement est d’aboutir à une loi en 2019, comme l’a rappelé Emmanuel Macron lors d’une interview télévisée le 15 avril.

Régime par points ou en comptes notionnels ?

Sur le fond, la mise en place d’un régime universel et la suppression des régimes spéciaux, avec la convergence des régimes d’ici à dix ans, reste d’actualité, a confirmé le chef de l’État. La mise en place du nouveau système interviendrait en 2025, mais la durée de la période de transition n’est pas connue. Et rien n’est encore tranché entre la mise en place d’un régime par points ou en comptes notionnels.

Une synthèse qui oriente les discussions

Le document d’une trentaine de pages remis aux syndicats par le Haut commissaire relève dans le système actuel des inégalités entre le public et le privé. Il pointe aussi des mécanismes de redistribution qui manquent de transparence et des dispositions pour la maternité et le veuvage qui ne donnent pas les mêmes droits.

Pour Philippe Pihet (FO), cette synthèse est très sévère pour l’existant et elle oriente déjà les discussions.

Autre observation du secrétaire confédéral en charge des retraites : il est pour le moins surprenant que le document fasse l’impasse sur les vingt-cinq années de réformes successives, qui ont déjà entrainé des réductions de droits. 

FO opposée à un régime unique

La délégation FO, reçue le 17 avril par le Haut commissaire, a rappelé l’opposition de l’organisation syndicale à la mise en place d’un régime unique et à une remise en cause du statut général de la fonction publique.

Les prochaines réunions de concertation se tiendront à la mi-mai.

chaud ! chaud ! chaud !

Processus d'actions et nouvelle grève le 22 mai prochain

>Suite

Calendrier de l’UD : cliquez sur les jours

<< Mai 2018 >>
lmmjvsd
30 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31 1 2 3