>À la une

France 13 / 01 / 2018

Mardi 30 janvier 2018 : grève dans les Éhpad et l’aide à domicile

L’insuffisance des effectifs et des moyens dans les établissements accueillant des personnes âgées (Éhpad) et dans les services d’aide à domicile, est reconnue par tous. La réforme de la tarification introduite par la Loi vieillissement dite « ASV », qui va se traduire par des suppressions massives de postes, est unanimement rejetée.

Toutes les organisations syndicales (FO, CGT, CFDT, CFTC, UNSA, CGC, SUD) appellent à la grève le mardi 30 Janvier 2018, dans l’ensemble des établissements accueillant des personnes âgées qu’ils soient publics (hospitaliers et territoriaux), associatifs ou privés commerciaux. Les neuf organisations syndicales et associatives de retraités [1] soutiennent le mouvement des salariés des Éhpad. Elles appellent les pouvoirs publics à les rencontrer et participeront aux rassemblements et manifestations organisés au cours de cette journée.

Cette grève a pour objectif d’améliorer l’accompagnement, les services et les soins envers les personnes âgées, indissociables de l’amélioration des conditions de travail des professionnels, en exigeant du gouvernement qu’il réponde à nos revendications :

- Application d’un agent ou un salarié par résident, tel que prévu par la Plan Solidarité Grand Age.
- Abrogation des dispositions législatives relatives à la réforme de la tarification des Éhpad, contenues dans la loi du 28 décembre 2015 ainsi que le retrait des décrets d’application.
- Arrêt des baisses de dotations induites par la convergence tarifaire et exige par conséquent le maintien de tous les effectifs des Éhpad y compris les contrats aidés, qui doivent être intégrés et sécurisés.
- Amélioration des rémunérations, des perspectives professionnelles et de carrières, dans le cadre du Statut et des conventions collectives nationales.

La tension monte dans les Ehpad publics et privés. Une journée de grève nationale et de mobilisation aura lieu le 30 janvier à l’appel de la fédération des Services publics et de santé (SPS-FO) et de quatre autres organisations syndicales signataires de deux courriers au chef de l’État. Des lettres dont les signataires demandaient audience à Emmanuel Macron, pour lui exposer la situation explosive et intenable des Ehpad.

Alors que le secteur connaît une dégradation sans précédent des conditions de travail des salariés et des conditions d’accueil des résidents, les syndicats revendiquent l’application d’un ratio d’un agent par résident et l’abrogation d’une nouvelle réforme des tarifs, qui va se traduire par des suppressions massives de postes.

La suite de la conférence nationale de défense des Ehpad

Lors d’une conférence nationale pour la défense des Ehpad, organisée le 28 novembre par la Fédération des services publics et de santé FO au siège de la confédération FO, les trois cent cinquante délégués réunis pour l’occasion, s’étaient prononcés en faveur d’une grève nationale du secteur début 2018.

Ils avaient également mandaté les responsables nationaux de leur fédération pour qu’ils prennent contact avec les organisations signataires d’un premier courrier au chef de l’État, afin de leur proposer de rejoindre la mobilisation.

Après l’envoi d’un deuxième courrier commun à Emmanuel Macron le 7 décembre, FO a décidé de réunir les signataires.

Un appel commun des syndicats

Le 14 décembre, à l’issue d’une réunion au siège de la fédération SPS-FO, les organisations syndicales (FO, CGT, CFDT, UNSA, CFTC) ont signé un appel commun pour un appel à la grève dans tous les Ehpad le 30 janvier.

L’AD-PA (Association des directeurs au service des personnes âgées), présente au rendez-vous des syndicats et également signataire du courrier au Chef de l’État, apporte son soutien à la future mobilisation.

Celle-ci se traduira, dans le cadre de la grève, par des rassemblements, des manifestations ou encore des délégations auprès des Agences régionales de santé (ARS) et des conseils départementaux, deux des principaux financeurs des Ehpad.

Les syndicats ont également réaffirmé leur ferme volonté d’être reçus par Emmanuel Macron.

Chronologie : retour sur les quinze dernières années dans les Ehpad

chaud ! chaud ! chaud !

Processus d'actions et nouvelle grève le 22 mai prochain

>Suite

Calendrier de l’UD : cliquez sur les jours

<< Avr 2018 >>
lmmjvsd
26 27 28 29 30 31 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 1 2 3 4 5 6