>À la une

économie 20 / 11 / 2017

45,4 milliards d’euros pour réduire le coût du travail…

Carlos Ghosn (Renault), Olivier Brandicourt (Sanofi), Bernard Arnault (LVMH)

Les mesures d’exonérations destinés à réduire le coût du travail ont atteint 45,4 milliards d’euros en 2015 selon une étude de la Dares, la Direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques, publiée le 9 novembre 2017. En augmentation de 16,4%, elles ont représenté plus de 80 % des dépenses générales en faveur de l’emploi, un hausse très forte qui s’explique largement par la mise en œuvre du pacte de responsabilité au 1er janvier 2015, selon ce service statistique rattaché à l’Insee.

Smic = 0 cotisation patronale à la Sécu

Au total, les dépenses générales, c’est à dire hors mesures ciblées, se sont élevés à 56 milliards d’euros en 2015, l’équivalent de 2,6 points de PIB. 21,7 milliards sont dus aux allègements de cotisations sociales sur les bas salaires et 18,6 milliards au crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE). Et la Dares de constater : Au final, avec les différentes mesures du pacte de responsabilité, les entreprises ne paient plus aucune cotisation de Sécurité sociale au niveau du Smic.

Et pour la même période

Options et actions gratuites : merci Macron !

chaud ! chaud ! chaud !

Arguments: ÉCOLOGISME ET « BIEN COMMUN »

>Suite

Calendrier de l’UD : cliquez sur les jours

<< Déc 2018 >>
lmmjvsd
26 27 28 29 30 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31 1 2 3 4 5 6