>À la une

15 / 04 / 2021

UNE NOUVELLE PREUVE DE LA CHUTE DU POUVOIR D’ACHAT DES FONCTIONNAIRES !

Depuis le 1er janvier 2021, le traitement des premiers échelons du premier grade et du deuxième grade de la catégorie C est en dessous du SMIC. C’est dire la grande insuffisance des points attribués dans le cadre du protocole PPCR que le gouvernement de Valls avait décidé d’imposer sans l’accord de la majorité des organisations syndicales représentatives des fonctionnaires !

Le gouvernement actuel n’en tire pourtant pas la conclusion qu’il est nécessaire de mettre un terme à la chute du pouvoir d’achat des fonctionnaires, en augmentant enfin le point d’indice.

Au contraire ! N’hésitant pas à prendre une mesure provocante, le gouvernement n’attribue que le nombre de points minimum pour permettre aux traitements du pied de la grille d’atteindre le SMIC.

En clair, il ajoute deux points (9,37 euros) à la grille pour les échelons 1, 2, 3 et 4 du premier grade ainsi qu’au 1er échelon du deuxième grade. Pour le 5ème échelon du premier grade et le 2ème du deuxième grade, il n’attribue qu’un seul point supplémentaire (4,69 euros) !

Si le gouvernement avait fait le bon choix, voilà ce qu’il aurait fait !

Il aurait décidé de compenser la perte du pouvoir d’achat que la valeur du point d’indice a subie depuis le 1er janvier 2000, en augmentant celle-ci de 20,79 %.

Le rattrapage du pouvoir d’achat pour les personnels concernés par cette attribution de points se serait traduit par l’augmentation suivante :

  • Pour un fonctionnaire de catégorie C au 1er échelon du 1er grade, cela signifie percevoir un traitement brut de 1 867,87 euros, soit 321,49 euros d’augmentation.

  • Pour un fonctionnaire au 2ème échelon du deuxième grade, cela signifie percevoir un traitement brut de 1 890,52 euros, soit 325,39 euros d’augmentation.

De surcroît, la compensation de la perte du pouvoir d’achat des fonctionnaires, simple mesure de justice évidente, bénéficierait à l’ensemble des personnels en évitant le tassement de la grille.

Pour FO, c’est la première des exigences qui doit s’accompagner de véritables négociations sur les carrières et les qualifications !

Fait à PARIS, le 12 avril 2021

chaud ! chaud ! chaud !

leurs revendications concernent la réforme des retraites: Appel à la grève dès le 5 décembre

>Suite

Calendrier de l’UD : cliquez sur les jours

<< Mai 2021 >>
lmmjvsd
26 27 28 29 30 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31 1 2 3 4 5 6